La bande dessinée franco-belge en quelques lignes

La bande dessinée franco-belge en quelques lignes

La « bande dessinée » désigne l’art qui permet de raconter une histoire grâce à des séquences de dessins. Le texte et l’image y demeurent indissociables.


Sa forme moderne remonte au 19ème siècle avec notamment, les récits en images imprimés sous forme de planches dans les journaux ou les livres mais sous les termes d’« histoires en images », « caricatures » ou encore « illustrés ». Le terme « bande dessinée » n’apparaît que dans les années 60 où elle devient le « 9ème art ».

Si la bande dessinée n’a, pendant longtemps, abordé que des sujets grands publics par peur de censure, celle-ci s’est développée afin d’aborder des sujets de sociétés ou d’actualités depuis une vingtaine d’années. Ainsi, la bande dessinée s’est émancipée des interdits politiques imposés par la loi de 1949 sur les publications pour la jeunesse et nous propose actuellement des bandes dessinées de reportage ou traitants de sujets tels que la sexualité, l’inceste ou encore la pédophilie.
Mais, malgré cette évolution vers un ton plus libre, elle reste cependant plus mesurée que celle régnant dans les années 70.

Son avenir ne repose plus seulement sur son édition papier mais aussi à ses déclinaisons sur d’autres supports tels que les jeux vidéos ou internet. Cela pourrait permettre l’émergence d’auteurs africains ou provenant de pays émergents.

Tout cela constituant une chance de développement de la bande dessinée !

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Laissez-nous vos impressions !