Interview de Vincent Pompetti

Interview de Vincent Pompetti anciens astronautes ulule dessinateur illustrateur ecrivain roman illustré graphique belgique glenat

Cette fois-ci, Ocube écoute vous propose une interview de Vincent Pompetti qui a accepté de nous parler de sa carrière et surtout de son nouveau projet : un roman graphique Les Anciens Astronautes !


Pourriez-vous nous parler de vous ?

Oui, je suis italien né en Belgique, d'origine du charmant village de Pineto dans les Abruzzes. J'ai toujours aimé dessiner et créer des univers, et suite à des études à St Luc  à Liège, je me suis lancé dans la bande dessinée.

Comment en êtes-vous venu à écrire ?

Petit, je faisais des strips et des histoires en case, que je reliais ensuite avec des agrafes. Mais c'est plus une vocation qui a grandi en lisant Jules Vernes, Stephen King ou Philip K.Dick. Mais utiliser le verbe et les images me vient du fond de l'être, c'est comme chanter.

Depuis quand écrivez-vous ?

Professionnellement depuis 2000

Avez-vous déjà été édité ?

Oui depuis environ 14 ans maintenant

Si oui, comment ? Maison d’édition ? Autoédition ?

Dans diverses maisons d'éditions : GlénatEPTartamudoNouveau Monde, pour des couvertures de romans ou magazines

Lisez-vous des BDs ?

Oui

Quels genres lisez-vous le plus ?

On va dire la science-fiction et les récits laissant la place à l'imaginaire et la psychologie, comme Hugo Pratt ou Comès.

Avez-vous des auteurs préférés ?

Hugo Pratt, Alex Raymond, Harold Foster, Scott Hampton, Alan Moore, Bill Watterson, Jean Girault, Bourgeon

Quelles sont vos inspirations ?

C'est un vaste sujet ; les philosophies orientales, la littérature de science-fiction, la fantasy, les cultures du monde, l'archéologie.

Quels sont vos sujets de prédilections ?

Dans l'ordre : la science-fiction, le fantastique, l'Histoire et principalement l'antiquité et le moyen-âge.

Comment avez-vous eu l’idée d’un roman graphique ?

Je travaille sur Les Anciens Astronautes depuis des années, et peu à peu, avec les changements dans le milieu de la bd, le roman graphique s'est imposé ; c'est plus conforme à une démarche d'auteur que de publier une œuvre complète, que par morceaux et soumise au casino du marketing. Quelque part la crise permet deux choses qui me tiennent à cœur : aller vers les gens et avoir une vraie démarche populaire, et d'assumer un travail personnel sans compromis, ce que permet le roman graphique.

Comment avez-vous eu l’idée du crowdfunding ? Et pourquoi avoir choisi la plateforme Ulule ?

Là aussi c'est venu petit  à petit ; la croissance du crowdfunding a été parallèle au besoin de créativité et au sentiment d'étouffement générés par des structures sclérosées et inadaptées. Des maisons d'éditions s'y sont mises, des particuliers, des auteurs, des groupes...j'ai regardé cela comme une sorte de réponse naturelle, comme si l'homme trouve intuitivement ce qui lui manque. J'aime beaucoup l'idée de proposer mon travail sans aucun calcul ; c'est à chacun de voir et sentir si le projet l'inspire, et de l'accompagner dans la durée. C'est responsabilisant et enthousiasmant.
J'ai choisi Ulule parce que ma première petite expérience avec eux a été très positive ; le site est bien fait, élégant, et l'équipe apporte un soutien discret et professionnel.

Avez-vous d’autres projets en cours ? Pouvez-vous nous en parler ?

Oui en parallèle avec Les Anciens Astronautes qui est plus science-fiction donc, il y a Le Sage d'Atlantide , plus fantastique peut-être, et qui va raconter par épisode en ligne sur internet, une histoire jamais vue sur la civilisation de l'Atlantide ; une histoire d'amour shakespearienne dans une histoire d'évolution qui fait écho à notre époque. C'est l'adaptation d'un roman de Christia Sylf, c'est une épopée que l'on pourrait rapprocher du Seigneur des Anneaux.

En avez-vous à venir ?

Toujours, oui, le prochain sera avec Tarek, le scénariste avec qui j'ai réalisé de nombreuses BD comme Sir Arthur Benton (cycle 2)Le Malouin ou La Guerre des Gaules.

Faites-vous des salons, des conventions et/ou de séances de dédicaces ?

En effet, petits ou grands salons, au Canada, France, Belgique, un petit peu partout en langue francophone. Bien que maintenant La Guerre des Gaules est traduit en anglais, donc nous verrons.

Si oui, sur quels salons les lecteurs peuvent-ils vous retrouver cette année ?

Pour l'année prochaine 2015 c'est encore un peu tôt, il faudra voir sur mon site pour cela.

Avez-vous un site (blog, facebook, twitter…) ?

dragonastronauts.wordpress.com
twitter : pompettibd

Et dernière question, en quelques lignes, pouvez-vous donner envie à nos lecteurs de (re)découvrir votre univers littéraire ?

J'aime évoquer l'intérieur de l'esprit humain, Platon disait que ce monde est une illusion, une projection de l'esprit, et la physique quantique semble dire la même chose. Construire des univers avec des civilisations qui ont leurs architectures, des paysages imaginaires, des bestiaires, et puis des personnages avec des préoccupations spirituelles, qui recherchent non seulement  à vivre une aventure extérieure mais intérieure surtout, voilà ce que l'on risque de trouver dans mes histoires à venir, de même que l'illusion d'une vision mentale de la réalité, et le pouvoir qui en découle.
Avec Tarek le travail est différent ; il analyse et évoque avec synthèse des périodes de l'histoire, fouille en profondeur et donne de la complexité à des intrigues réalistes, comme l'espionnage durant la guerre froide, ou les conflits géopolitiques à l'époque de Jules César...

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Laissez-nous vos impressions !