Princess Aï






Titre : Princess Ai (プリンセス·アイ物語)
Auteur : Ai Yazawa
Editeur : Shinshokan au Japon, Soleil en France, prépubliée dans Xings
Date de sortie : 2004 au Japon, 2005 en France
Age minimum conseillé : 15 ans
Nombre de volumes : 3 volumes, série terminée, n’est plus commercialisée
Suite : une suite en 3 volumes a été écrite par Courtney Love et dessinée par Misaho Kujiradou mais un seul volume est sorti en France. De même, un volume collectif sur cet univers a été réalisé par Courtney Love en 2008 aux Etats-Unis, celui-ci étant sorti en France mais n’étant plus commercialisé


Résumé :

Dans le bas-fond de Tokyo, une jeune fille se réveille, amnésique celle-ci ne se souvient de rien à part de son prénom "Ai" et qu'elle est une princesse.

Seule, sans repère et perdue dans ce monde inconnu elle part à la recherche d'un logement. Elle va rencontrer par hasard un musicien de rue, entrainer par sa guitare elle va se mettre à chanter. Sa voix va attirer l'attention d'un homme, celui-ci l'embauche dans son club "le Cupidon" comme chanteuse. En rentrant de son travail elle va faire la connaissance d'un jeune homme du nom de Kent.

Par un concours de circonstances elle va se retrouver à habiter avec lui, par la suite elle va devenir une star du rock. Mais ces ennemies rode, en étant une star du rock elle est une proie facile pour ceux qui la pourchassent !

Malgré cela Ai continue de chercher les raisons de sa présence sur Terre, peu à peu elle va tomber sous le charme de Kent, mais arrivera-t-elle à le garder près d'elle ? Retrouvera-t-elle ces souvenirs ?




Une fois de plus, cette œuvre d’Ai Yazawa nous émeut et nous enchante, nous emportant dans un univers de princesse pas aussi doux que l’on aurait pu le croire. Une fois de plus, la mode et surtout la musique sont omniprésents et font du personnage d’Ai une double de l’auteure. Face à ce succès qui lui vaudra d’être reprise par Courtney Love, ce n’est néanmoins pas la série qui me reste d’elle. Elle est pourtant agréable à lire et à découvrir, avec des personnages attachants, doux mais avec un côté sombre qui ne déplaît pas du tout à ses lecteurs ! Une fois de plus, et malgré que Gokinjo et Paradise Kiss se trouvent en tête de ma liste, c’est un pari réussi pour cette auteure qui, tout au long de sa carrière, nous éblouit par ses univers.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Laissez-nous vos impressions !