Gokinjo, une vie de quartier d'Ai Yazawa


Titre : Gokinjo, une vie de quartier (ご近所物語)
Auteur : Ai Yazawa
Editeur : par Shueisha au Japon, Akata / Delcourt en France, prépubliée dans Ribon au Japon
Date de sortie : 1995 au Japon, 2004 en France
Age minimum conseillé : 13-14 ans
Nombre de volumes : 7 volumes, série terminée
Animé : en 50 épisodes de 25 minutes, diffusés entre le 10/09/1995 et le 01/09/1996, proposés par la Toei Animation ; un court film diffusé le 02/03/1996 de 30 minutes proposé par Shueisha et Toei Animation



Résumé :

Mikako Kōda est en première année à l'Académie Yazawa. Elle rêve de créer sa propre marque de vêtements et de tenir sa boutique. Lorsqu'elle voit Tsutomu Yamaguchi, son voisin et ami d'enfance, sortir avec une fille, elle devient très jalouse. Serait-il plus qu’un ami d’enfance ?



Cette série fait directement suite à Je ne suis pas un ange. Comme on peut s’y attendre avec Ai Yazawa, cette série est particulièrement empreinte de la vie de l’auteure et de son parcours scolaire dans le domaine du stylisme et de son goût pour la musique. Néanmoins, contrairement à Je ne suis pas un ange, le public visé est un peu plus âgé, les personnages se montrant également un peu plus complexes que précédemment. Mais de nouveau on s’attache à eux et à leurs petits coups de cœur, se laissant attendrir par l’énergie de Mikako ou par la nonchalance de son ami ! Encore une série à lire ! Surtout vous les filles : vous craquerez devant Gokinjo et les traits ronds de l’auteure, tout en douceur, dans un univers réaliste. En somme, un cocktail explosif pour nos yeux et nos cœurs ! Preuve de son succès : la série est tout de suite adaptée en série animée.

Et les références à Marine Blue et à Je ne suis pas un ange vous combleront de joie ! Surtout notre petit Sudô-saure ;) Vous verrez également, comme presque à chaque manga de cette auteure, qu'elle se met elle-même en scène ! Trouvez toutes les références et toutes ses apparitions est un jeu dont, personnellement, je ne me lasse pas !


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Laissez-nous vos impressions !