The Nazmen répondent à nos questions !

lorraine février concert clip The Nazmen répondent à nos questions ! dog house england musique chanson groupe métal rock punk gore violent décalé humour noir tripes nazmaster baudoin michou pat bibi mikael est france naze erik blanc réalisateur producteur agent the blood of the death of the vampire strasbourg


Vous êtes surtout connus dans l’Est de la France, pourriez-vous, en quelques lignes, vous présenter à nos lecteurs ? 
Ça fait maintenant six ans que le groupe existe. Il y a moi (Nazmaster) au chant, Baudoin à la guitare, Michou à l’autre guitare, Pat à la basse et Bibi à la batterie.

Pourquoi avoir choisi comme nom, The Nazmen
Quand nous avons commencé le groupe, nous n’avions pas de nom. À l'époque, nous nous amusions à nous taquiner et à traiter notre guitariste de « Naze » car il faisait le blaireau. Au final, nous nous sommes dit que The Nazmen passerait bien. C’est vrai quoi ! Nous ne nous prenons pas la tête, alors pourquoi pas The Nazmen ? Il y assez de groupe qui se prennent trop au sérieux. Nous, ce n’est pas du tout notre délire ! Nous sommes plus du genre à rire de trucs du genre « ta mère à poil avec une plume dans le cul», tout ça, ça nous fait plus marrer que The Blood Of The Death of The Vampire


2016, marque une nouvelle évolution pour votre groupe avec le soutien du réalisateur Erik Blanc. Comment vous êtes-vous rencontrés ? Et surtout comment cette collaboration s’est-elle décidée, faite ? 
On a rencontré Erik à l'un de nos concerts en mai dernier sur Strasbourg. Erik adore le groupe et le groupe adore Erik. Le courant est bien passé. Il a la volonté de se lancer en tant que producteur dans la musique et puis nos deux mondes s'accordent parfaitement.


Avoir comme agent-producteur un réalisateur de films horreur-gore peut-il être un plus pour votre univers musical violent et décalé ? Comment appréhendez-vous ce changement ? 
Evidement que c’est un plus. Erik nous donne l’opportunité d’étendre toute l’imagerie que nous voulons créer autour de the Nazmen et cela ouvre des tas de possibilités pour le futur. Les films d’horreur et en particulier les films de série B ont toujours eu cette chose qui fait que, tout en sachant que ce qu’on regarde est sanglant à souhait, ça nous procure du plaisir et on se marre devant des hectolitres de sang que perd une pauvre connasse avec ses intestins en main (après c’est peut-être moi qui suis un psychopathe). C’est cela qui fait que nos deux univers fonctionnent si bien ensemble. Nous mettons tous les deux la violence au service du divertissement. 


Quels sont vos projets pour cette année (concerts, albums, clips,…) ?
Nous sommes en pleine composition de l’album qui devrait être enregistré en fin d’année. Un clip live sera tourné le 20 février pour une musique de notre ep ass for breakfast qui est sorti en mai dernier et dont nous sommes très fier et un clip/court-métrage DOG HOUSE ENGLAND sera tournée avant l'été.


Pouvez-vous nous parler du projet de clip/court-métrage prévu avec Erik Blanc, DOG HOUSE ENGLAND
Tous ce qu'on peut vous dire pour le moment c’est que ce sera gore, drôle et SEXY !! Comme ma b**e !


Comment nos lecteurs peuvent-ils suivre vos dates de concerts, vos news ? 
Sur notre page Facebook, sur notre site internet. www.thenazmen.com


Et dernière question, pouvez-vous donner envie à nos lecteurs de découvrir votre univers musical ?
Si vous aimez les blagues sur les bébés morts vous aimerez the nazmen. C’est sale et c’est drôle .Et tout le monde aime les blagues sur les bébés morts (oui mon cercle d’amis est essentiellement composé de tueurs en série et autres repris de justice).

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Laissez-nous vos impressions !