Overwatch : Fatale est En Vie !

Afficher l'image d'origine

Revenons donc comme promis sur les différentes cinématiques que Blizzard nous a fourni tout au long de la promotion de leur nouveau jeu, Overwatch.


La troisième cinématique que nous allons évoquer (l'une des plus « dramatiques ») est celle autour de Fatale, la sniper. La voici :




Ce court métrage est une véritable petite perle dans l'univers d'Overwatch. Il met clairement en place l'un des enjeux de cet univers : la guerre entre les robots de l'Omnium et les humains. Les personnages mis en avant ici sont littéralement opposés pour notre plus grand plaisir.

Mais d'abord, prenons le temps de connaître exactement ces personnages dont Fatale, cette tueuse aux coups parfaits !




Personnage de défense, elle n'utilise pas seulement son fusil, le Baiser de la Veuve (son casque faisant parfaitement écho aux nombreux yeux des arachnéens) mais aussi son casque qui lui permet de conférer une vision infrarouge à ses coéquipiers et du gaz toxique. Fatale est une assassin française basée à Annecy et faisant partie de l'organisation de La Griffe. Elle est en réalité âgée de 33 ans et se prénomme Amélie Lacroix. Tueuse parfaite et impitoyable, elle ne laisse jamais rien transparaître de ses émotions. Fatale aurait autrefois été l'épouse de Gérard Lacroix, qui n'était autre qu'un agent d'Overwatch responsable des missions contre La Griffe. Cette organisation n'arrivant pas à s'en prendre à lui, kidnappa sa femme à qui ils firent subir un lavage de cerveau, la reformatant comme un ordinateur. On fit d'elle un agent dormant. Deux semaines après avoir été retrouvée saine et sauve, rendue à son ancienne vie, elle tua son mari dans son sommeil. La Griffe continua de la formater, ralentissant son rythme cardiaque, lui donnant sa peau bleutée, et faisant d'elle une de leurs meilleurs agents.

N'oublions pas de parler du personnage phare du jeu, Tracer, presque l'ennemi juré de Fatale !




DPS puissant, elle est capable de remonter le temps et de se déplacer rapidement tout en infligeant de larges dégâts. Aventurière, âgée de 26 ans, Lena Oxton habite à Londres et est un agent clé d'Overwatch. Elle faisait partie du programme de vol expérimental de l'organisation et était assez talentueuse. Cela lui valut de pouvoir tester Sillage, un prototype de chasseur-téléporteur. Le vol d'essai ne se passa pas du tout comme prévu, l'avion disparaissant suite à une avarie de la matrice de téléportation : tout le monde pensa qu'elle était morte. Mais la jeune femme réapparut quelques mois plus tard, changée au niveau moléculaire : elle souffrait de « chrono-dissociation », n'arrivant pas à maintenir son corps en état réel. C'est Winston qui réussit à inventer la machine lui permettant de vivre une vie normale et de devenir l'un des meilleurs agents de l'organisation.

L'animation de cette cinématique est assez grandiose et me fait personnellement le plus penser à une mise en bouche pour quelque chose de plus grand encore : on verrait très bien un film reprenant ce que le jeu ne montre pas, soit avant la décision de séparer les membres d'Overwatch. Cela pourrait très bien arriver, juste pour nous montrer ce fameux conflit entre l'Omnium et les humains, la transformation de notre monde et l'évolution des personnages au sein de l'Organisation. De plus, ici, on voit clairement se dessiner l'univers complexe et assez sombre d'Overwatch : entre l'ancien conflit, les assassinats, les actes terroristes… Un monde où rien n'est sûr et qui a terriblement besoin de héros. Pour nous, il serait donc absolument envisageable d'assister à la naissance d'une franchise sous différents médiums, à commencer par une série animée ou un film d'animation lorsque l'on regarde ce court métrage en particulier.


Et voilà c'est fini pour cette cinématique ! La prochaine fois, nous nous attaquerons à un autre court métrage… Deux Dragons !

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Laissez-nous vos impressions !