Devilo Death nous parle de sa campagne Tipeee !

Devilo Death nous parle de sa campagne Tipeee !; bedeocube; bdocube; devilo; death; tipeee; nihilum; crowdfunding:


Devilo Death nous parle de sa campagne Tipeee !; ocube; interview; nihilum; devilo death; bdocube; bedeocube;

Pouvez-vous nous parler de l’avancée de votre projet Nihilum ?

Où en est Nihilum ? Bien j'ai pris une pause en septembre dernier jusqu'en février à Londres, je pensais pouvoir lancer ma campagne de financement participatif par là bas mais vu le nombre d'heure que je faisais, j'ai préféré finir par rentrer et faire ce que j'aime. 
Le projet en est de sa phase post terminal, je n'ai plus qu'à encrer et à buller. Ensuite je produirai et financerai le projet seul jusqu'à ce que je trouve un éditeur correspondant à mes attentes. La " suite " est déjà planifié, une fois que j'aurai réalisé " Nihilum - Wander in the nether ", j'entamerai la suite dans le même univers avec des personnages récurent et une héroïne. 


Vous avez décidé, depuis quelques mois, d’utiliser une plateforme de financement. Pourquoi avoir choisi Tipeee ?

J'ai choisi Tipeee car il propose deux options, les dons uniques et les dons mensuels qui donnent un impact différent au don. Je pense que ça donne aux donateurs le choix et l'option de faire un don important ou plus petit et sur la durée. Les dons sont possibles pour toutes les bourses et les envies de s'y investir.


Comment la campagne Tipeee se passe ? Où en êtes-vous dans le financement de votre projet ?

La campagne se passe plutôt bien jusque là. Je n'ai pas besoin d'une grosse cagnotte pour produire les premières copies de la BD mais l'important est de voir à quel point les gens s'y investissent et soutiennent le projet. Ils m'ont vraiment motivé à faire quelque chose de grand et d'unique dans le genre.


Avez-vous d’autres projets prévus ?

J'ai quelques projets en parallèle, je compose et enregistre un nouveau album pour le plaisir (Mon premier album du projet Tantibus est en écoute sur Youtube) et je commence à plancher sur un mini recueil de poèmes / illustrations. J'en ai déjà une trentaine de prêt, je pense encore en faire trente autres pour faire un beau contenu qui sort de mes habitudes.


Cette année, vous retrouverons-nous sur des conventions, festivals,…, pour promouvoir votre projet Nihilum ? Si oui, lesquels ?

Je pense m'organiser d'ici peu en effet, je vise l'Anim'Est à Nancy, le TGS à Toulouse si il y a encore des places disponibles et peut être par la suite j'essayerai d'exposer à l'étranger.
Comme je compte réaliser une version Anglaise de la BD dés la première impression pour 
atteindre un public plus large. 


Vous réalisez aussi des vidéos sur vos créations artistiques. Quel est le ressenti du public vis-à-vis de celles-ci ?

Le public n'était pas très investi au début mais ça commence à avoir son effet. Une de mes vidéos a atteint mille-huit-cent personnes en moins de deux heures, je garantie que ça m'a donné un sacré coup de boost pour proposer des contenus par la suite. 


Et dernière question, quelques lignes pour promouvoir votre campagne Tipeee ?

Nihilum n'est pas qu'un simple projet sur un coup de tête ou par passion. C'est l'oeuvre de mon existence et je compte y mettre corps et âme dedans. L'idée est qu'elle représente à mes yeux une stèle en l'honneur des oubliés, c'est une promesse et une raison d'avancer. J'ai traversé un long épisode noir dans ma vie et vous le ressentirez au travers de l'histoire.
C'est ni vraiment de l'horreur, ni vraiment de la psycho, c'est une vision de l'autre monde, entre la vie et la mort. Un espace où chacun peut retrouver l'oublié qu'ils recherchent, un espoir qui fait rêver et qui rassure les êtres troublés.







Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Laissez-nous vos impressions !