Interview de Charlotte Wagner, auteure de Le Murmure des Illphes


portrait interview de charlotte wagner auteure de le murmure des illphes


Pourriez-vous nous parler de vous ?


Je suis née à Colmar et j'ai vécu dans la petite ville de Sainte Marie aux Mines en Alsace. J'ai obtenu une licence de biologie à Strasbourg et je suis actuellement étudiante en master de biodiversité et conservation à l'université de Bourgogne. Je souhaite travailler pour la protection de la nature, mais je suis aussi passionnée par la lecture et l'écriture. Pour moi les mondes de l'imaginaire sont une porte d'évasion, mais ils peuvent aussi changer notre regard sur le monde. 

Comment en êtes-vous venu à écrire ?

Tout d'abord, j'ai toujours aimé le geste d'écrire, particulièrement à l'encre. Les rédactions scolaires étaient pour moi un plaisir. J'étais souvent déçue que les courts textes que j'écrivais en restent là, j'avais envie de leur donner une suite. Un jour j'ai décidé de continuer une rédaction qui m'avait beaucoup plu, et c'est là que j'ai commencé à écrire des histoires abouties et à y prendre goût. Je pense également qu'écrire permet de transmettre des messages, et j'ai beaucoup de choses à dire.   

Depuis quand écrivez-vous ?

J'ai commencé au collège, je devais avoir douze ans. Et j'ai terminé un premier roman à quinze ans, je ne l'ai cependant pas publié car il était trop imparfait. C'est au lycée que j'ai progressé et que j'ai écrit mon premier roman publié : Le Murmure des Illphes.

Comment êtes-vous édité ? Maison d’édition ? Auto-édition ?

Je suis éditée par une petite maison d'édition située près de Grenoble, les éditions ThoT.

Depuis quand ?

Mon roman a été publié en octobre 2012, ça fait donc un peu plus d'un an.

Lisez-vous des romans ?

Je lis beaucoup de romans, j'en ai toujours au moins un en cours, mais je lis aussi des bandes dessinées... et des publications scientifiques.

Quels genres lisez-vous le plus ?

Les genres que j'apprécie le plus sont la fantasy et la science-fiction.

Avez-vous des auteurs préférés ?

Il y a plusieurs auteurs jeunesse que j'affectionne beaucoup, parce qu'ils m'ont fait découvrir les mondes de l'imaginaire et donné envie d'écrire à mon tour. Tout d'abord Philip Pullman, qui m'a fait découvrir et aimer la fantasy. Ensuite Pierre Bottero dont j'ai dévoré tous les livres. Puis Erik L'Homme, Jonathan Stroud et plus récemment Fiona McIntosh.
Dans la bande dessinée, j'aime beaucoup Lewis Trondheim, Libon ou encore Manu Larcenet.

Quelles sont vos inspirations ?

Je pense qu'un auteur est inspiré par tout ce qu'il voit, tout ce qu'il connaît, et tout ce qu'il vit. On ne peut pas se détacher de ces choses ni de sa propre personnalité quand on écrit. Mes inspirations viennent donc de ma propre histoire, de mes voyages, de mes proches et dans un second temps de certaines lectures ou certains films comme ceux d'Hayao Miyazaki, que j'affectionne particulièrement. Pour l'écriture de Le Murmure des Illphes je me suis particulièrement inspiré de Le Meilleurs des Mondes d'Aldous Huxley et de Globalia par Jean-Christophe Rufin. J'ai mêlé l'influence de ces romans d'anticipation à la fantasy.     

Quels sont vos sujets de prédilections ?

J'aime qu'il y ait de l'aventure, de la magie, des créatures inventée ou réinventée, mais j'aime aussi qu'il y ait en arrière-plan des sujets plus ancrés dans la réalité, ou même dans l'actualité. Le Murmure des Illphes parle ainsi de liberté et du danger qu'elle coure dans la plupart des sociétés que nous connaissons.

Combien de romans avez-vous déjà écrit ?

Le Murmure des Illphes est mon premier roman publié.  

Pouvez-vous nous parler de votre dernier roman publié ?

Le Murmure des Illphes est un roman qui mêle science-fiction et fantasy. L'intrigue se déroule sur autre planète, peuplée d'Ilkains. Les Ilkains nous ressemblent, mais ils peuvent tous utiliser la magie. Leur planète est entièrement dominée par une société unique et le peuple est conditionné. Une jeune Ilkane, Luya, est parvenue a échappé à ce conditionnement, et elle se sent prisonnière de cette société, elle a soif de liberté. Un jour, elle décide de s'enfuir. Elle décide de changer les choses. Elle découvre l'amitié, et l'amour, qui avaient été étouffés par la société. Toutefois le véritable sens du mot liberté a été oublié et Luya doit tenter de le retrouver.  

Avez-vous des projets en cours ? Pouvez-vous nous en parler ?

Je suis en train d'écrire une trilogie. Il s'agit cette fois d'une histoire fantastique plutôt médiévale, qui se passe dans un monde où l'océan produit de la magie. Trois jeunes gens découvrent qu'ils peuvent utiliser cette magie et se transformer. Ils apprennent que le Seigneur de l'Ombre, un homme au pouvoir effrayant, capable de faire obéir un dragon, cherche à les éliminer pour leur voler une étrange pierre bleue dont ils ignorent l'utilité. Chaque livre sera écrit en focalisation interne sur l'un des trois héros : Kyam, Typaïa et Shao.    

Quels sont vos projets pour l’avenir ?

Je souhaite continuer à écrire aussi longtemps que possible.

Faites-vous beaucoup de salons et/ou de séances de dédicaces ?

Avec mes études, je n'ai malheureusement pas le temps d'en faire beaucoup. Cette année j'étais au salon du livre fantastique de Crêche-sur-Saône et au salon du livre de Colmar. J'ai fait une séance de dédicace à la médiathèque du Val d'Argent.

Sur quels salons les lecteurs peuvent-ils vous retrouver cette année ?

Je serai sûrement au salon du livre de Colmar en 2014, et j'essayerai d'en faire d'autre mais je ne sais pas encore quelles seront mes disponibilité car je pars à l'étranger.

Avez-vous un site (blog, facebook, twitter…) ?

J'ai une page facebook intitulée « Le Murmure des Illphes » où je fais part de l'actualité de mes projets, et de mes participations à des salons ou des séances de dédicaces.

Et dernière question, en quelques lignes, pouvez-vous donner envie à nos lecteurs de (re)découvrir votre univers littéraire ?

Je m'efforce de donner de l'originalité à mes récits, et de leur laisser une part de mystère. Ils seront toujours empreints de ma passion pour la nature et les voyages. Je dois également prévenir les lecteurs, je n'aime pas écrire des fins heureuses.            

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Laissez-nous vos impressions !