Ned C. répond à nos questions !

Ned C. nous parle de lui, de sa carrière et de Boulodromes

Ned C. nous parle de lui, de sa carrière et de Boulodromes    Pourriez-vous nous parler de vous ?  J’ai 38 ans. Je suis originaire d’Orléans et je vis actuellement en Poitou-Charentes. Je suis auteur de bande-dessinées, illustrateur, artiste-peintre ; j’aime également composer de la musique sur mon ordi sous le pseudonyme de Ed~Klinn (si votre curiosité vous titille, vous pouvez écouter quelques-uns de mes morceaux sur Soundcloud).   Comment en êtes-vous venu à dessiner? Quelles sont vos inspirations ?  J’ai commencé dès lors que je fus en âge de tenir un crayon, avec les fameux « crabouillages », ainsi que les « gribouillages ». Le truc, c’est que jusqu’à maintenant je n’ai pas cessé de remplir les espaces vierges.  Donc, ma vocation était là dès le début ; tandis que la plupart des enfants se voient en pompiers, astronautes, vétérinaires (ça c’’est pour les filles) ou flics, moi je voulais être dessinateur de bande-dessinée et ça ne m’a pas quitté.  Pour ce qui est des inspirations, j’ai été influencé très jeune par presque tout ce que je voyais à la télévision ou lisait : les dessins animés que je regardais (Goldorak, Albator, Ulysse 31, Ken le survivant,…), les publications Lug (puis Semic par la suite) : Strange, Special Strange, Nova, Titans,… et des films comme Mad Max, Terminator, Piège de Crystal, Akira.  Au jour d’aujourd’hui, c’est plus ce que je vois autour de moi qui m’inspire et non plus le cinéma, la littérature ou la BD.   Lisez-vous des BDs ? Si oui, quels genres lisez-vous le plus ?  Oui, je suis un gros lecteur. Je lis particulièrement de la BD humoristique mais je suis ouvert à tous les genres. Si le graphisme m’attire, je vais voir d’un peu plus près.  Récemment, j’ai beaucoup aimé l’intégrale d’Ultimex, le dernier album Moi, BD de Guillaume Bouzard, l’album Glory Owl et le premier album de mon ami Joe Skull, le tome 1 des Aventures de Joe Skull.   Avez-vous des auteurs préférés ?  Il y en a plein et dans des styles totalement différents, je cite de mémoire (mais j’en oublie certainement) :  ça va de Richard Corben à Yukito Kishiro en passant par Gotlib, Daniel Goossens, Dimitri Planchon, Romain Dutreix, Libon, Binet, François Boucq, Guillaume Bouzard, Serpieri, Le collectif Glory Owl, Marsault, Ignacio Noé, Gary Larson, Liberatore, Katsuhiro Otomo, Lee Bermeejo, Brian Bolland, Mike Mignola, Vuillemin, Sergio Toppi, Arthur Adams, John Byrne, Moi,…   Avez-vous des sujets de prédilections ?  Enfant puis adolescent, je griffonnais des monstres et des mecs musclés, maintenant ça a un peu dévié et je fais des personnages avec des têtes grimaçantes ou aux faciès le plus disgracieux possible, ça m’amuse beaucoup.  Sinon, bien évidemment, les femmes, sujet inépuisable de beauté (quand j’ai envie de faire du « beau »).  J’aime aussi mettre en scène des animaux. Je fais ça depuis peu mais j’éprouve beaucoup de plaisir à les dessiner.  Le thème des super-héros est riche pour déconner à plein régime. Mon truc préféré, c’est créer des personnages et là, il y a matière à s’éclater.  J’aime m’attaquer aux idées reçues, à la bêtise et à la facilité intellectuelle. J’utilise la dérision, le cynisme pour cela, ou bien je pousse à l’extrême l’idée jusqu’à la rendre débile, grotesque. Une caricature en somme.   Pouvez-vous nous parler de votre dernier travail publié : Boulodromes ?  Boulodromes est un recueil de 54 pages couleur de mes illustrations humoristiques et BD parues dans différents fanzines (Reukeutepeuh, El Guapo, Point Bar BD, le Lobotozine) ou bien diffusées sur le net. J’y ai également ajouté quelques inédits. C’est de l’humour noir, absurde, souvent cynique. Certains l’ont qualifié d’irrévérencieux, ça me convient tout à fait.   Vous êtes publié chez Y.I.L. Editions, est-ce votre premier tome édité ?  Oui, c’est mon premier album édité. Je pense faire un deuxième tome de Boulodromes car j’ai déjà une petite vingtaine d’illustrations de prêtes et pas mal d’autres idées.   Avez-vous d'autres projets en cours ? Pouvez-vous nous en parler ?  Outre le deuxième tome de Boulodromes, j’ai presque terminé mon second album qui s’intitule Max Hardkor, un album d’histoires courtes d’une à trois pages, mettant en scène mon personnage du même nom. Humour trash, no limit et noir & blanc. C’est prévu en 50 pages.  Il y a aussi un Album collectif de coloriage à paraître chez le même éditeur, YIL Edition.  J’ai également été sollicité par un ami qui est en train d’écrire un recueil de nouvelles horrifiques/angoissantes, pour lui faire quelques illustrations qui figureront aux côtés d’autres illustrations d’artistes de talent.  Je continue en parallèle de m’occuper de mon bien-aimé fanzine, Reukeutepeuh et les participations aux fanzines des potes : El Guapo, Lobotozine, Point Bar BD, Oxyures.  Pour la suite, j’ai deux ou trois idées pour mon troisième album mais pour l’instant je ne peux en parler.   Faites-vous beaucoup de salons et/ou de séances de dédicaces ? Si oui, sur quels salons les lecteurs peuvent-ils vous retrouver cette année ?  Je fais pas mal de dédicaces sur les albums que l’on me commande personnellement via courrier, réseaux sociaux,… Je n’ai pas encore vu avec mon libraire pour organiser une journée dédicace chez lui mais ça ne va pas tarder.  Pour l’instant concernant les festivals, de prévus, j’ai celui d’Auvers-sur-Oise le 26 et 27 Septembre, Le Festibulles à Niort le 14 Novembre et le salon du livre de Boulogne-Billancourt, le 5 et 6 Décembre.  Je reviens du Festival BD de Bruxelles, c’était mon premier en tant qu’auteur et c’était une sacrée bonne expérience que j’ai hâte de réitérer.   Avez-vous un site (blog, facebook, twitter…) ?  Oui, j’ai un blog : http://nedgraphism.blogspot.fr/  Une page facebook : https://www.facebook.com/NedC.BD  Max Hardkor a également une page qui lui est dédiée : https://www.facebook.com/MaxHardkorBD?ref=hl  Et la page de mon fanzine, Reukeutepeuh : https://www.facebook.com/REUKEUTEPEUH   Et dernière question, en quelques lignes, pouvez-vous donner envie à nos lecteurs de (re)découvrir votre univers ?  « Je suis le miroir déformant de cette triste époque ; foutons-nous de la gueule des gens sérieux jusqu’à leur faire prendre l’apparence de bouffons. Amusons-nous d’eux tant qu’ils tenteront de nous museler.  Alors, jette ta plaquette d’anti-dépresseurs, éteins cette foutue télé, viens rigoler avec nous. Le rire c’est la vie, le rire c’est la vérité ! Viens muscler tes zygomatiques en famille ! »  (Je suis nul en promo, désolé, je ne suis pas bon commercial).


Pourriez-vous nous parler de vous ? 
J’ai 38 ans. Je suis originaire d’Orléans et je vis actuellement en Poitou-Charentes. Je suis auteur de bande-dessinées, illustrateur, artiste-peintre ; j’aime également composer de la musique sur mon ordi sous le pseudonyme de Ed~Klinn (si votre curiosité vous titille, vous pouvez écouter quelques-uns de mes morceaux sur Soundcloud). 

Comment en êtes-vous venu à dessiner? Quelles sont vos inspirations ? 
J’ai commencé dès lors que je fus en âge de tenir un crayon, avec les fameux « crabouillages », ainsi que les « gribouillages ». Le truc, c’est que jusqu’à maintenant je n’ai pas cessé de remplir les espaces vierges. 
Donc, ma vocation était là dès le début ; tandis que la plupart des enfants se voient en pompiers, astronautes, vétérinaires (ça c’’est pour les filles) ou flics, moi je voulais être dessinateur de bande-dessinée et ça ne m’a pas quitté. 
Pour ce qui est des inspirations, j’ai été influencé très jeune par presque tout ce que je voyais à la télévision ou lisait : les dessins animés que je regardais (GoldorakAlbatorUlysse 31Ken le survivant,…), les publications Lug (puis Semic par la suite) : StrangeSpecial StrangeNovaTitans,… et des films comme Mad MaxTerminatorPiège de CrystalAkira
Au jour d’aujourd’hui, c’est plus ce que je vois autour de moi qui m’inspire et non plus le cinéma, la littérature ou la BD. 

Lisez-vous des BDs ? Si oui, quels genres lisez-vous le plus ? 
Oui, je suis un gros lecteur. Je lis particulièrement de la BD humoristique mais je suis ouvert à tous les genres. Si le graphisme m’attire, je vais voir d’un peu plus près. 
Récemment, j’ai beaucoup aimé l’intégrale d’Ultimex, le dernier album Moi, BD de Guillaume Bouzard, l’album Glory Owl et le premier album de mon ami Joe Skull, le tome 1 des Aventures de Joe Skull

Avez-vous des auteurs préférés ? 
Il y en a plein et dans des styles totalement différents, je cite de mémoire (mais j’en oublie certainement) : 
ça va de Richard Corben à Yukito Kishiro en passant par GotlibDaniel GoossensDimitri PlanchonRomain DutreixLibonBinetFrançois BoucqGuillaume BouzardSerpieri, Le collectif Glory OwlMarsaultIgnacio NoéGary LarsonLiberatoreKatsuhiro OtomoLee BermeejoBrian BollandMike MignolaVuilleminSergio ToppiArthur AdamsJohn Byrne, Moi,… 

Avez-vous des sujets de prédilections ? 
Enfant puis adolescent, je griffonnais des monstres et des mecs musclés, maintenant ça a un peu dévié et je fais des personnages avec des têtes grimaçantes ou aux faciès le plus disgracieux possible, ça m’amuse beaucoup. 
Sinon, bien évidemment, les femmes, sujet inépuisable de beauté (quand j’ai envie de faire du « beau »). 
J’aime aussi mettre en scène des animaux. Je fais ça depuis peu mais j’éprouve beaucoup de plaisir à les dessiner. 
Le thème des super-héros est riche pour déconner à plein régime. Mon truc préféré, c’est créer des personnages et là, il y a matière à s’éclater. 
J’aime m’attaquer aux idées reçues, à la bêtise et à la facilité intellectuelle. J’utilise la dérision, le cynisme pour cela, ou bien je pousse à l’extrême l’idée jusqu’à la rendre débile, grotesque. Une caricature en somme. 

Pouvez-vous nous parler de votre dernier travail publié : Boulodromes ? 
Boulodromes est un recueil de 54 pages couleur de mes illustrations humoristiques et BD parues dans différents fanzines (ReukeutepeuhEl GuapoPoint Bar BD, le Lobotozine) ou bien diffusées sur le net. J’y ai également ajouté quelques inédits. C’est de l’humour noir, absurde, souvent cynique. Certains l’ont qualifié d’irrévérencieux, ça me convient tout à fait. 

Vous êtes publié chez Y.I.L. Editions, est-ce votre premier tome édité ? 
Oui, c’est mon premier album édité. Je pense faire un deuxième tome de Boulodromes car j’ai déjà une petite vingtaine d’illustrations de prêtes et pas mal d’autres idées. 

Avez-vous d'autres projets en cours ? Pouvez-vous nous en parler ? 
Outre le deuxième tome de Boulodromes, j’ai presque terminé mon second album qui s’intitule Max Hardkor, un album d’histoires courtes d’une à trois pages, mettant en scène mon personnage du même nom. Humour trash, no limit et noir & blanc. C’est prévu en 50 pages. 
Il y a aussi un Album collectif de coloriage à paraître chez le même éditeur, YIL Edition
J’ai également été sollicité par un ami qui est en train d’écrire un recueil de nouvelles horrifiques/angoissantes, pour lui faire quelques illustrations qui figureront aux côtés d’autres illustrations d’artistes de talent. 
Je continue en parallèle de m’occuper de mon bien-aimé fanzine, Reukeutepeuh et les participations aux fanzines des potes : El GuapoLobotozinePoint Bar BDOxyures
Pour la suite, j’ai deux ou trois idées pour mon troisième album mais pour l’instant je ne peux en parler. 

Faites-vous beaucoup de salons et/ou de séances de dédicaces ? Si oui, sur quels salons les lecteurs peuvent-ils vous retrouver cette année ? 
Je fais pas mal de dédicaces sur les albums que l’on me commande personnellement via courrier, réseaux sociaux,… Je n’ai pas encore vu avec mon libraire pour organiser une journée dédicace chez lui mais ça ne va pas tarder. 
Pour l’instant concernant les festivals, de prévus, j’ai celui d’Auvers-sur-Oise le 26 et 27 Septembre, Le Festibulles à Niort le 14 Novembre et le salon du livre de Boulogne-Billancourt, le 5 et 6 Décembre. 
Je reviens du Festival BD de Bruxelles, c’était mon premier en tant qu’auteur et c’était une sacrée bonne expérience que j’ai hâte de réitérer. 

Avez-vous un site (blog, facebook, twitter…) ? 
Oui, j’ai un blog : http://nedgraphism.blogspot.fr/ 
Une page facebook : https://www.facebook.com/NedC.BD 
Max Hardkor a également une page qui lui est dédiée : https://www.facebook.com/MaxHardkorBD?ref=hl 
Et la page de mon fanzine, Reukeutepeuh : https://www.facebook.com/REUKEUTEPEUH 

Et dernière question, en quelques lignes, pouvez-vous donner envie à nos lecteurs de (re)découvrir votre univers ? 
« Je suis le miroir déformant de cette triste époque ; foutons-nous de la gueule des gens sérieux jusqu’à leur faire prendre l’apparence de bouffons. Amusons-nous d’eux tant qu’ils tenteront de nous museler. 
Alors, jette ta plaquette d’anti-dépresseurs, éteins cette foutue télé, viens rigoler avec nous. Le rire c’est la vie, le rire c’est la vérité ! Viens muscler tes zygomatiques en famille ! » 
(Je suis nul en promo, désolé, je ne suis pas bon commercial). 

Ned C. nous parle de lui, de sa carrière et de Boulodromes    Pourriez-vous nous parler de vous ?  J’ai 38 ans. Je suis originaire d’Orléans et je vis actuellement en Poitou-Charentes. Je suis auteur de bande-dessinées, illustrateur, artiste-peintre ; j’aime également composer de la musique sur mon ordi sous le pseudonyme de Ed~Klinn (si votre curiosité vous titille, vous pouvez écouter quelques-uns de mes morceaux sur Soundcloud).   Comment en êtes-vous venu à dessiner? Quelles sont vos inspirations ?  J’ai commencé dès lors que je fus en âge de tenir un crayon, avec les fameux « crabouillages », ainsi que les « gribouillages ». Le truc, c’est que jusqu’à maintenant je n’ai pas cessé de remplir les espaces vierges.  Donc, ma vocation était là dès le début ; tandis que la plupart des enfants se voient en pompiers, astronautes, vétérinaires (ça c’’est pour les filles) ou flics, moi je voulais être dessinateur de bande-dessinée et ça ne m’a pas quitté.  Pour ce qui est des inspirations, j’ai été influencé très jeune par presque tout ce que je voyais à la télévision ou lisait : les dessins animés que je regardais (Goldorak, Albator, Ulysse 31, Ken le survivant,…), les publications Lug (puis Semic par la suite) : Strange, Special Strange, Nova, Titans,… et des films comme Mad Max, Terminator, Piège de Crystal, Akira.  Au jour d’aujourd’hui, c’est plus ce que je vois autour de moi qui m’inspire et non plus le cinéma, la littérature ou la BD.   Lisez-vous des BDs ? Si oui, quels genres lisez-vous le plus ?  Oui, je suis un gros lecteur. Je lis particulièrement de la BD humoristique mais je suis ouvert à tous les genres. Si le graphisme m’attire, je vais voir d’un peu plus près.  Récemment, j’ai beaucoup aimé l’intégrale d’Ultimex, le dernier album Moi, BD de Guillaume Bouzard, l’album Glory Owl et le premier album de mon ami Joe Skull, le tome 1 des Aventures de Joe Skull.   Avez-vous des auteurs préférés ?  Il y en a plein et dans des styles totalement différents, je cite de mémoire (mais j’en oublie certainement) :  ça va de Richard Corben à Yukito Kishiro en passant par Gotlib, Daniel Goossens, Dimitri Planchon, Romain Dutreix, Libon, Binet, François Boucq, Guillaume Bouzard, Serpieri, Le collectif Glory Owl, Marsault, Ignacio Noé, Gary Larson, Liberatore, Katsuhiro Otomo, Lee Bermeejo, Brian Bolland, Mike Mignola, Vuillemin, Sergio Toppi, Arthur Adams, John Byrne, Moi,…   Avez-vous des sujets de prédilections ?  Enfant puis adolescent, je griffonnais des monstres et des mecs musclés, maintenant ça a un peu dévié et je fais des personnages avec des têtes grimaçantes ou aux faciès le plus disgracieux possible, ça m’amuse beaucoup.  Sinon, bien évidemment, les femmes, sujet inépuisable de beauté (quand j’ai envie de faire du « beau »).  J’aime aussi mettre en scène des animaux. Je fais ça depuis peu mais j’éprouve beaucoup de plaisir à les dessiner.  Le thème des super-héros est riche pour déconner à plein régime. Mon truc préféré, c’est créer des personnages et là, il y a matière à s’éclater.  J’aime m’attaquer aux idées reçues, à la bêtise et à la facilité intellectuelle. J’utilise la dérision, le cynisme pour cela, ou bien je pousse à l’extrême l’idée jusqu’à la rendre débile, grotesque. Une caricature en somme.   Pouvez-vous nous parler de votre dernier travail publié : Boulodromes ?  Boulodromes est un recueil de 54 pages couleur de mes illustrations humoristiques et BD parues dans différents fanzines (Reukeutepeuh, El Guapo, Point Bar BD, le Lobotozine) ou bien diffusées sur le net. J’y ai également ajouté quelques inédits. C’est de l’humour noir, absurde, souvent cynique. Certains l’ont qualifié d’irrévérencieux, ça me convient tout à fait.   Vous êtes publié chez Y.I.L. Editions, est-ce votre premier tome édité ?  Oui, c’est mon premier album édité. Je pense faire un deuxième tome de Boulodromes car j’ai déjà une petite vingtaine d’illustrations de prêtes et pas mal d’autres idées.   Avez-vous d'autres projets en cours ? Pouvez-vous nous en parler ?  Outre le deuxième tome de Boulodromes, j’ai presque terminé mon second album qui s’intitule Max Hardkor, un album d’histoires courtes d’une à trois pages, mettant en scène mon personnage du même nom. Humour trash, no limit et noir & blanc. C’est prévu en 50 pages.  Il y a aussi un Album collectif de coloriage à paraître chez le même éditeur, YIL Edition.  J’ai également été sollicité par un ami qui est en train d’écrire un recueil de nouvelles horrifiques/angoissantes, pour lui faire quelques illustrations qui figureront aux côtés d’autres illustrations d’artistes de talent.  Je continue en parallèle de m’occuper de mon bien-aimé fanzine, Reukeutepeuh et les participations aux fanzines des potes : El Guapo, Lobotozine, Point Bar BD, Oxyures.  Pour la suite, j’ai deux ou trois idées pour mon troisième album mais pour l’instant je ne peux en parler.   Faites-vous beaucoup de salons et/ou de séances de dédicaces ? Si oui, sur quels salons les lecteurs peuvent-ils vous retrouver cette année ?  Je fais pas mal de dédicaces sur les albums que l’on me commande personnellement via courrier, réseaux sociaux,… Je n’ai pas encore vu avec mon libraire pour organiser une journée dédicace chez lui mais ça ne va pas tarder.  Pour l’instant concernant les festivals, de prévus, j’ai celui d’Auvers-sur-Oise le 26 et 27 Septembre, Le Festibulles à Niort le 14 Novembre et le salon du livre de Boulogne-Billancourt, le 5 et 6 Décembre.  Je reviens du Festival BD de Bruxelles, c’était mon premier en tant qu’auteur et c’était une sacrée bonne expérience que j’ai hâte de réitérer.   Avez-vous un site (blog, facebook, twitter…) ?  Oui, j’ai un blog : http://nedgraphism.blogspot.fr/  Une page facebook : https://www.facebook.com/NedC.BD  Max Hardkor a également une page qui lui est dédiée : https://www.facebook.com/MaxHardkorBD?ref=hl  Et la page de mon fanzine, Reukeutepeuh : https://www.facebook.com/REUKEUTEPEUH   Et dernière question, en quelques lignes, pouvez-vous donner envie à nos lecteurs de (re)découvrir votre univers ?  « Je suis le miroir déformant de cette triste époque ; foutons-nous de la gueule des gens sérieux jusqu’à leur faire prendre l’apparence de bouffons. Amusons-nous d’eux tant qu’ils tenteront de nous museler.  Alors, jette ta plaquette d’anti-dépresseurs, éteins cette foutue télé, viens rigoler avec nous. Le rire c’est la vie, le rire c’est la vérité ! Viens muscler tes zygomatiques en famille ! »  (Je suis nul en promo, désolé, je ne suis pas bon commercial).       Ned C. nous parle de lui, de sa carrière et de Boulodromes    Pourriez-vous nous parler de vous ?  J’ai 38 ans. Je suis originaire d’Orléans et je vis actuellement en Poitou-Charentes. Je suis auteur de bande-dessinées, illustrateur, artiste-peintre ; j’aime également composer de la musique sur mon ordi sous le pseudonyme de Ed~Klinn (si votre curiosité vous titille, vous pouvez écouter quelques-uns de mes morceaux sur Soundcloud).   Comment en êtes-vous venu à dessiner? Quelles sont vos inspirations ?  J’ai commencé dès lors que je fus en âge de tenir un crayon, avec les fameux « crabouillages », ainsi que les « gribouillages ». Le truc, c’est que jusqu’à maintenant je n’ai pas cessé de remplir les espaces vierges.  Donc, ma vocation était là dès le début ; tandis que la plupart des enfants se voient en pompiers, astronautes, vétérinaires (ça c’’est pour les filles) ou flics, moi je voulais être dessinateur de bande-dessinée et ça ne m’a pas quitté.  Pour ce qui est des inspirations, j’ai été influencé très jeune par presque tout ce que je voyais à la télévision ou lisait : les dessins animés que je regardais (Goldorak, Albator, Ulysse 31, Ken le survivant,…), les publications Lug (puis Semic par la suite) : Strange, Special Strange, Nova, Titans,… et des films comme Mad Max, Terminator, Piège de Crystal, Akira.  Au jour d’aujourd’hui, c’est plus ce que je vois autour de moi qui m’inspire et non plus le cinéma, la littérature ou la BD.   Lisez-vous des BDs ? Si oui, quels genres lisez-vous le plus ?  Oui, je suis un gros lecteur. Je lis particulièrement de la BD humoristique mais je suis ouvert à tous les genres. Si le graphisme m’attire, je vais voir d’un peu plus près.  Récemment, j’ai beaucoup aimé l’intégrale d’Ultimex, le dernier album Moi, BD de Guillaume Bouzard, l’album Glory Owl et le premier album de mon ami Joe Skull, le tome 1 des Aventures de Joe Skull.   Avez-vous des auteurs préférés ?  Il y en a plein et dans des styles totalement différents, je cite de mémoire (mais j’en oublie certainement) :  ça va de Richard Corben à Yukito Kishiro en passant par Gotlib, Daniel Goossens, Dimitri Planchon, Romain Dutreix, Libon, Binet, François Boucq, Guillaume Bouzard, Serpieri, Le collectif Glory Owl, Marsault, Ignacio Noé, Gary Larson, Liberatore, Katsuhiro Otomo, Lee Bermeejo, Brian Bolland, Mike Mignola, Vuillemin, Sergio Toppi, Arthur Adams, John Byrne, Moi,…   Avez-vous des sujets de prédilections ?  Enfant puis adolescent, je griffonnais des monstres et des mecs musclés, maintenant ça a un peu dévié et je fais des personnages avec des têtes grimaçantes ou aux faciès le plus disgracieux possible, ça m’amuse beaucoup.  Sinon, bien évidemment, les femmes, sujet inépuisable de beauté (quand j’ai envie de faire du « beau »).  J’aime aussi mettre en scène des animaux. Je fais ça depuis peu mais j’éprouve beaucoup de plaisir à les dessiner.  Le thème des super-héros est riche pour déconner à plein régime. Mon truc préféré, c’est créer des personnages et là, il y a matière à s’éclater.  J’aime m’attaquer aux idées reçues, à la bêtise et à la facilité intellectuelle. J’utilise la dérision, le cynisme pour cela, ou bien je pousse à l’extrême l’idée jusqu’à la rendre débile, grotesque. Une caricature en somme.   Pouvez-vous nous parler de votre dernier travail publié : Boulodromes ?  Boulodromes est un recueil de 54 pages couleur de mes illustrations humoristiques et BD parues dans différents fanzines (Reukeutepeuh, El Guapo, Point Bar BD, le Lobotozine) ou bien diffusées sur le net. J’y ai également ajouté quelques inédits. C’est de l’humour noir, absurde, souvent cynique. Certains l’ont qualifié d’irrévérencieux, ça me convient tout à fait.   Vous êtes publié chez Y.I.L. Editions, est-ce votre premier tome édité ?  Oui, c’est mon premier album édité. Je pense faire un deuxième tome de Boulodromes car j’ai déjà une petite vingtaine d’illustrations de prêtes et pas mal d’autres idées.   Avez-vous d'autres projets en cours ? Pouvez-vous nous en parler ?  Outre le deuxième tome de Boulodromes, j’ai presque terminé mon second album qui s’intitule Max Hardkor, un album d’histoires courtes d’une à trois pages, mettant en scène mon personnage du même nom. Humour trash, no limit et noir & blanc. C’est prévu en 50 pages.  Il y a aussi un Album collectif de coloriage à paraître chez le même éditeur, YIL Edition.  J’ai également été sollicité par un ami qui est en train d’écrire un recueil de nouvelles horrifiques/angoissantes, pour lui faire quelques illustrations qui figureront aux côtés d’autres illustrations d’artistes de talent.  Je continue en parallèle de m’occuper de mon bien-aimé fanzine, Reukeutepeuh et les participations aux fanzines des potes : El Guapo, Lobotozine, Point Bar BD, Oxyures.  Pour la suite, j’ai deux ou trois idées pour mon troisième album mais pour l’instant je ne peux en parler.   Faites-vous beaucoup de salons et/ou de séances de dédicaces ? Si oui, sur quels salons les lecteurs peuvent-ils vous retrouver cette année ?  Je fais pas mal de dédicaces sur les albums que l’on me commande personnellement via courrier, réseaux sociaux,… Je n’ai pas encore vu avec mon libraire pour organiser une journée dédicace chez lui mais ça ne va pas tarder.  Pour l’instant concernant les festivals, de prévus, j’ai celui d’Auvers-sur-Oise le 26 et 27 Septembre, Le Festibulles à Niort le 14 Novembre et le salon du livre de Boulogne-Billancourt, le 5 et 6 Décembre.  Je reviens du Festival BD de Bruxelles, c’était mon premier en tant qu’auteur et c’était une sacrée bonne expérience que j’ai hâte de réitérer.   Avez-vous un site (blog, facebook, twitter…) ?  Oui, j’ai un blog : http://nedgraphism.blogspot.fr/  Une page facebook : https://www.facebook.com/NedC.BD  Max Hardkor a également une page qui lui est dédiée : https://www.facebook.com/MaxHardkorBD?ref=hl  Et la page de mon fanzine, Reukeutepeuh : https://www.facebook.com/REUKEUTEPEUH   Et dernière question, en quelques lignes, pouvez-vous donner envie à nos lecteurs de (re)découvrir votre univers ?  « Je suis le miroir déformant de cette triste époque ; foutons-nous de la gueule des gens sérieux jusqu’à leur faire prendre l’apparence de bouffons. Amusons-nous d’eux tant qu’ils tenteront de nous museler.  Alors, jette ta plaquette d’anti-dépresseurs, éteins cette foutue télé, viens rigoler avec nous. Le rire c’est la vie, le rire c’est la vérité ! Viens muscler tes zygomatiques en famille ! »  (Je suis nul en promo, désolé, je ne suis pas bon commercial).



Ned C. nous parle de lui, de sa carrière et de Boulodromes    Pourriez-vous nous parler de vous ?  J’ai 38 ans. Je suis originaire d’Orléans et je vis actuellement en Poitou-Charentes. Je suis auteur de bande-dessinées, illustrateur, artiste-peintre ; j’aime également composer de la musique sur mon ordi sous le pseudonyme de Ed~Klinn (si votre curiosité vous titille, vous pouvez écouter quelques-uns de mes morceaux sur Soundcloud).   Comment en êtes-vous venu à dessiner? Quelles sont vos inspirations ?  J’ai commencé dès lors que je fus en âge de tenir un crayon, avec les fameux « crabouillages », ainsi que les « gribouillages ». Le truc, c’est que jusqu’à maintenant je n’ai pas cessé de remplir les espaces vierges.  Donc, ma vocation était là dès le début ; tandis que la plupart des enfants se voient en pompiers, astronautes, vétérinaires (ça c’’est pour les filles) ou flics, moi je voulais être dessinateur de bande-dessinée et ça ne m’a pas quitté.  Pour ce qui est des inspirations, j’ai été influencé très jeune par presque tout ce que je voyais à la télévision ou lisait : les dessins animés que je regardais (Goldorak, Albator, Ulysse 31, Ken le survivant,…), les publications Lug (puis Semic par la suite) : Strange, Special Strange, Nova, Titans,… et des films comme Mad Max, Terminator, Piège de Crystal, Akira.  Au jour d’aujourd’hui, c’est plus ce que je vois autour de moi qui m’inspire et non plus le cinéma, la littérature ou la BD.   Lisez-vous des BDs ? Si oui, quels genres lisez-vous le plus ?  Oui, je suis un gros lecteur. Je lis particulièrement de la BD humoristique mais je suis ouvert à tous les genres. Si le graphisme m’attire, je vais voir d’un peu plus près.  Récemment, j’ai beaucoup aimé l’intégrale d’Ultimex, le dernier album Moi, BD de Guillaume Bouzard, l’album Glory Owl et le premier album de mon ami Joe Skull, le tome 1 des Aventures de Joe Skull.   Avez-vous des auteurs préférés ?  Il y en a plein et dans des styles totalement différents, je cite de mémoire (mais j’en oublie certainement) :  ça va de Richard Corben à Yukito Kishiro en passant par Gotlib, Daniel Goossens, Dimitri Planchon, Romain Dutreix, Libon, Binet, François Boucq, Guillaume Bouzard, Serpieri, Le collectif Glory Owl, Marsault, Ignacio Noé, Gary Larson, Liberatore, Katsuhiro Otomo, Lee Bermeejo, Brian Bolland, Mike Mignola, Vuillemin, Sergio Toppi, Arthur Adams, John Byrne, Moi,…   Avez-vous des sujets de prédilections ?  Enfant puis adolescent, je griffonnais des monstres et des mecs musclés, maintenant ça a un peu dévié et je fais des personnages avec des têtes grimaçantes ou aux faciès le plus disgracieux possible, ça m’amuse beaucoup.  Sinon, bien évidemment, les femmes, sujet inépuisable de beauté (quand j’ai envie de faire du « beau »).  J’aime aussi mettre en scène des animaux. Je fais ça depuis peu mais j’éprouve beaucoup de plaisir à les dessiner.  Le thème des super-héros est riche pour déconner à plein régime. Mon truc préféré, c’est créer des personnages et là, il y a matière à s’éclater.  J’aime m’attaquer aux idées reçues, à la bêtise et à la facilité intellectuelle. J’utilise la dérision, le cynisme pour cela, ou bien je pousse à l’extrême l’idée jusqu’à la rendre débile, grotesque. Une caricature en somme.   Pouvez-vous nous parler de votre dernier travail publié : Boulodromes ?  Boulodromes est un recueil de 54 pages couleur de mes illustrations humoristiques et BD parues dans différents fanzines (Reukeutepeuh, El Guapo, Point Bar BD, le Lobotozine) ou bien diffusées sur le net. J’y ai également ajouté quelques inédits. C’est de l’humour noir, absurde, souvent cynique. Certains l’ont qualifié d’irrévérencieux, ça me convient tout à fait.   Vous êtes publié chez Y.I.L. Editions, est-ce votre premier tome édité ?  Oui, c’est mon premier album édité. Je pense faire un deuxième tome de Boulodromes car j’ai déjà une petite vingtaine d’illustrations de prêtes et pas mal d’autres idées.   Avez-vous d'autres projets en cours ? Pouvez-vous nous en parler ?  Outre le deuxième tome de Boulodromes, j’ai presque terminé mon second album qui s’intitule Max Hardkor, un album d’histoires courtes d’une à trois pages, mettant en scène mon personnage du même nom. Humour trash, no limit et noir & blanc. C’est prévu en 50 pages.  Il y a aussi un Album collectif de coloriage à paraître chez le même éditeur, YIL Edition.  J’ai également été sollicité par un ami qui est en train d’écrire un recueil de nouvelles horrifiques/angoissantes, pour lui faire quelques illustrations qui figureront aux côtés d’autres illustrations d’artistes de talent.  Je continue en parallèle de m’occuper de mon bien-aimé fanzine, Reukeutepeuh et les participations aux fanzines des potes : El Guapo, Lobotozine, Point Bar BD, Oxyures.  Pour la suite, j’ai deux ou trois idées pour mon troisième album mais pour l’instant je ne peux en parler.   Faites-vous beaucoup de salons et/ou de séances de dédicaces ? Si oui, sur quels salons les lecteurs peuvent-ils vous retrouver cette année ?  Je fais pas mal de dédicaces sur les albums que l’on me commande personnellement via courrier, réseaux sociaux,… Je n’ai pas encore vu avec mon libraire pour organiser une journée dédicace chez lui mais ça ne va pas tarder.  Pour l’instant concernant les festivals, de prévus, j’ai celui d’Auvers-sur-Oise le 26 et 27 Septembre, Le Festibulles à Niort le 14 Novembre et le salon du livre de Boulogne-Billancourt, le 5 et 6 Décembre.  Je reviens du Festival BD de Bruxelles, c’était mon premier en tant qu’auteur et c’était une sacrée bonne expérience que j’ai hâte de réitérer.   Avez-vous un site (blog, facebook, twitter…) ?  Oui, j’ai un blog : http://nedgraphism.blogspot.fr/  Une page facebook : https://www.facebook.com/NedC.BD  Max Hardkor a également une page qui lui est dédiée : https://www.facebook.com/MaxHardkorBD?ref=hl  Et la page de mon fanzine, Reukeutepeuh : https://www.facebook.com/REUKEUTEPEUH   Et dernière question, en quelques lignes, pouvez-vous donner envie à nos lecteurs de (re)découvrir votre univers ?  « Je suis le miroir déformant de cette triste époque ; foutons-nous de la gueule des gens sérieux jusqu’à leur faire prendre l’apparence de bouffons. Amusons-nous d’eux tant qu’ils tenteront de nous museler.  Alors, jette ta plaquette d’anti-dépresseurs, éteins cette foutue télé, viens rigoler avec nous. Le rire c’est la vie, le rire c’est la vérité ! Viens muscler tes zygomatiques en famille ! »  (Je suis nul en promo, désolé, je ne suis pas bon commercial).

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Laissez-nous vos impressions !