Le Club des Prédateurs

Le Club des Prédateurs Le Club des Prédateurs  Titre : Le Club des Prédateurs Auteur : Valérie Mangin (Scénariste) - Steven Dupré (Dessinateur) Editeur : Casterman Date de sortie : 27 janvier 2016 Nombre de volumes : 1 (série en cours) Résumé :   "Londres 1865. Tandis que dans leurs clubs les gentlemen font bonne chère, dans leurs usines les enfants des pauvres se tuent au travail. Tout autour, le brouillard dissimule mal les monstres et les criminels. Jack, un petit ramoneur insoumis, voudrait combattre tous ces prédateurs, et en particulier l'effrayant Bogeyman, le meurtrier de son père. Le hasard va le rapprocher d'une très jeune héritière, Liz, qui pourrait changer sa vie. Mais des rues mal famées jusqu'au Club le plus select, leur innocence va laisser place à la pure terreur."      Quand Alix rencontre Kaamelott... ou plutôt quand la scénariste d'Alix travaille avec le dessinateur de Kaamelott, cela finit par un thriller à l'époque victorienne, sombre et haletant ! Mais ce thriller n'est pas à mettre entre toutes les mains : la pauvreté y cotoie l'anthropophagie des riches ! Et lorsqu'une enfant de la Haute Société découvre la réalité du monde dans lequel elle vit, tout devient horreur et effroi ! Le Club des Prédateurs est une critique sociale et sociétale. Les pauvres ne sont que du bétail, les riches les prédateurs toujours à la recherche de nouvelles proies. Ce monde est une horreur, une hérésie mais pourtant, malgré ce côté sombre et gore, on peut y retrouver toute l'horreur que notre propre société reflète...

Auteur : Valérie Mangin (Scénariste) - Steven Dupré (Dessinateur)
Editeur : Casterman
Date de sortie : 27 janvier 2016
Nombre de volumes : 1 (série en cours)

Résumé : 

"Londres 1865.
Tandis que dans leurs clubs les gentlemen font bonne chère, dans leurs usines les enfants des pauvres se tuent au travail.
Tout autour, le brouillard dissimule mal les monstres et les criminels. Jack, un petit ramoneur insoumis, voudrait combattre tous ces prédateurs, et en particulier l'effrayant Bogeyman, le meurtrier de son père.
Le hasard va le rapprocher d'une très jeune héritière, Liz, qui pourrait changer sa vie.
Mais des rues mal famées jusqu'au Club le plus select, leur innocence va laisser place à la pure terreur."

Le Club des Prédateurs Le Club des Prédateurs  Titre : Le Club des Prédateurs Auteur : Valérie Mangin (Scénariste) - Steven Dupré (Dessinateur) Editeur : Casterman Date de sortie : 27 janvier 2016 Nombre de volumes : 1 (série en cours) Résumé :   "Londres 1865. Tandis que dans leurs clubs les gentlemen font bonne chère, dans leurs usines les enfants des pauvres se tuent au travail. Tout autour, le brouillard dissimule mal les monstres et les criminels. Jack, un petit ramoneur insoumis, voudrait combattre tous ces prédateurs, et en particulier l'effrayant Bogeyman, le meurtrier de son père. Le hasard va le rapprocher d'une très jeune héritière, Liz, qui pourrait changer sa vie. Mais des rues mal famées jusqu'au Club le plus select, leur innocence va laisser place à la pure terreur."      Quand Alix rencontre Kaamelott... ou plutôt quand la scénariste d'Alix travaille avec le dessinateur de Kaamelott, cela finit par un thriller à l'époque victorienne, sombre et haletant ! Mais ce thriller n'est pas à mettre entre toutes les mains : la pauvreté y cotoie l'anthropophagie des riches ! Et lorsqu'une enfant de la Haute Société découvre la réalité du monde dans lequel elle vit, tout devient horreur et effroi ! Le Club des Prédateurs est une critique sociale et sociétale. Les pauvres ne sont que du bétail, les riches les prédateurs toujours à la recherche de nouvelles proies. Ce monde est une horreur, une hérésie mais pourtant, malgré ce côté sombre et gore, on peut y retrouver toute l'horreur que notre propre société reflète... Le Club des Prédateurs Le Club des Prédateurs  Titre : Le Club des Prédateurs Auteur : Valérie Mangin (Scénariste) - Steven Dupré (Dessinateur) Editeur : Casterman Date de sortie : 27 janvier 2016 Nombre de volumes : 1 (série en cours) Résumé :   "Londres 1865. Tandis que dans leurs clubs les gentlemen font bonne chère, dans leurs usines les enfants des pauvres se tuent au travail. Tout autour, le brouillard dissimule mal les monstres et les criminels. Jack, un petit ramoneur insoumis, voudrait combattre tous ces prédateurs, et en particulier l'effrayant Bogeyman, le meurtrier de son père. Le hasard va le rapprocher d'une très jeune héritière, Liz, qui pourrait changer sa vie. Mais des rues mal famées jusqu'au Club le plus select, leur innocence va laisser place à la pure terreur."      Quand Alix rencontre Kaamelott... ou plutôt quand la scénariste d'Alix travaille avec le dessinateur de Kaamelott, cela finit par un thriller à l'époque victorienne, sombre et haletant ! Mais ce thriller n'est pas à mettre entre toutes les mains : la pauvreté y cotoie l'anthropophagie des riches ! Et lorsqu'une enfant de la Haute Société découvre la réalité du monde dans lequel elle vit, tout devient horreur et effroi ! Le Club des Prédateurs est une critique sociale et sociétale. Les pauvres ne sont que du bétail, les riches les prédateurs toujours à la recherche de nouvelles proies. Ce monde est une horreur, une hérésie mais pourtant, malgré ce côté sombre et gore, on peut y retrouver toute l'horreur que notre propre société reflète...

Quand Alix rencontre Kaamelott... ou plutôt quand la scénariste d'Alix travaille avec le dessinateur de Kaamelott, cela finit par un thriller à l'époque victorienne, sombre et haletant !
Mais ce thriller n'est pas à mettre entre toutes les mains : la pauvreté y cotoie l'anthropophagie des riches ! Et lorsqu'une enfant de la Haute Société découvre la réalité du monde dans lequel elle vit, tout devient horreur et effroi !
Le Club des Prédateurs est une critique sociale et sociétale. Les pauvres ne sont que du bétail, les riches les prédateurs toujours à la recherche de nouvelles proies. Ce monde est une horreur, une hérésie mais pourtant, malgré ce côté sombre et gore, on peut y retrouver toute l'horreur que notre propre société reflète...

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Laissez-nous vos impressions !