Roman Re/member de Welzard

Roman Re/member de Welzard;roman;re/member;remember;karada sagashi;welzard;lumen;2013;2016;ki-oon;kioon;adaptation;manga;bdocube;bedeocube


Titre : Re/member (カラダ探し / Karada Sagashi)
Série : Re/member
Auteur : Welzard
Traduit par : Jean-Baptiste Flamin, du japonais
Éditeur :  Lumen
Date de sortie : 2013 pour la sortie d'origine, 2016 en France
Nombre de pages : 544
Nombre de volumes : 1 volume, série terminée
Format : broché
Roman Re/member de Welzard;roman;re/member;remember;karada sagashi;welzard;lumen;2013;2016;ki-oon;kioon;adaptation;manga;bdocube;bedeocube

Résumé :

Au lycée d’Ôma, il se murmure depuis longtemps déjà que la Rouge-Sang, une créature surnaturelle meurtrière, hante les couloirs de l’établissement la nuit venue, sous l’apparence d’une fillette couverte du sang de ses victimes. Mais pour Asuka et cinq de ses camarades de classe, la légende se fait soudain bien réelle. Frappés à leur tour par la malédiction, les voilà condamnés, nuit après nuit, à revivre le même rituel sanglant dans tout le campus de l’école : ils ne connaîtront pas la paix tant qu’ils n’auront pas retrouvé les huit parties du corps d’une des victimes de la Rouge-Sang, éparpillées au quatre coins du lycée.

Roman Re/member de Welzard;roman;re/member;remember;karada sagashi;welzard;lumen;2013;2016;ki-oon;kioon;adaptation;manga;bdocube;bedeocube


Une petite merveille tout de rouge vêtue ! Ce roman, à l’origine du manga du même nom, est parvenu à nous emporter rapidement dans le domaine du surnaturel et de l’épouvante, sans pour autant en faire des tonnes. L’histoire est simple, les personnages suffisamment complexes pour nous plaire mais pas trop afin de ne pas nous perdre : le public cible, les adolescents, mais les plus grands apprécient tout autant ! On passe un agréable moment à se torturer l’esprit comme les personnages pour comprendre ce qu’il se passe, comment se sauver de la malédiction et il faut le dire, on aimerait pas être à leur place à BDocube… Re/member se lit rapidement et bien pour ne pas nous laisser dans l’attente interminable de pouvoir à nouveau l’ouvrir : en quelques heures vous l’aurez fini et aurez apprécié de vous rendre dans ce drôle d’univers. Fan de ce genre de romans ? Vous n’aurez qu’une idée comme moi : y replonger la tête la première ! Vivement la suite, c’est moi qui vous le dit.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Laissez-nous vos impressions !